Archives du mot-clé Réseaux sociaux

Facebook (3/3) – Sécuriser son compte Facebook

facebookEt voici le dernier article de cette série de trois consacrée à Facebook. Après avoir introduit Facebook dans un premier article, et montré ses limites dans un deuxième, nous allons maintenant voir comment faire pour sécuriser au maximum son profil Facebook sans aller jusqu’à l’effacer.

Tout d’abord, rappelons que dans tout système informatique aussi bien sécurisé soit-il, le maillon le plus faible est très souvent l’être humain. Ainsi quelques soient les manipulations techniques que nous allons exposer, elles ne vous dédouanent pas de l’usage de votre bon sens. Ne mettez pas en ligne d’informations dont vous ne souhaitez pas qu’elles puissent tomber entre les mains de tierces personnes. D’une manière générale, contentez vous de publier les informations bateau qui sont déjà disponible sur Internet ou dans le bottin téléphonique, ou tout autre médium d’information du domaine public.

Ensuite, n’adhérez pas à des groupes bizarres et n’ajoutez pas d’applications alléchantes qui vous font des promesses trop belles pour être vraies. Exemple typique: toutes ces applications qui vous promettent de savoir qui clique le plus sur votre profil à condition que vous et tous vos amis les installiez ne sont ni plus ni moins que de chevaux de troie que vous installez vous même de votre plein gré, bien que sans en être forcément conscients sur votre compte Facebook. Dés lors que vous et tous vos amis l’avez installée, cette application va effectivement enregistrer tous les clics que vous et vos amis faites sur Facebook, afin de vous dire qui regarde le plus votre profil. Rien ne dit par contre quel usage sera fait de toutes les autres informations (bien plus nombreuses) auxquelles vous lui aurez donné accès par ce biais.

Venons en aux précautions techniques:

1) Sécurisation globale:

  • Cliquez sur Paramètres -> Confidentialité -> Profil.
  • Pour chaque menu déroulant, sélectionnez l’option « seulement mes amis ».
  • Cliquez sur « Enregistrer les modifications« .
  • Ensuite cliquez sur l’onglet Coordonnées.
  • Ici, je vous conseille de sélectionner « Personne » pour chaque champ, en effet vos amis ont bien d’autres moyens de vous contacter que Facebook si ce sont vraiment des amis.
  • Cliquez sur « Enregistrer les modifications« .

2) Sécurisation vis à vis des recherches par moteur de recherche:

  • Cliquez sur Paramètres -> Confidentialité -> Recherche.
  • Pour la visibilité via une recherche, si vous souhaitez que d’anciens amis puissent vous recontacter, mieux vaut laisser une permission assez large, par exemple « Mes réseaux et les amis de mes amis« .
  • Par contre décochez la case de création d’un profil public. Ça empêchera les gens comme par exemple votre employeur qui vous rechercheront sur Google, de tomber sur votre profil Facebook. Ceci dit ne vous faites pas d’illusion, le cache de Google a une bonne mémoire, et il se passera longtemps avant que vous ne disparaissiez réellement des résultats de recherche.
  • Pour le reste, je vous conseille de ne laisser cochées que les cases concernant la photo de profil, et les liens d’envoi de message et d’ajout en tant qu’ami, et de décocher toutes les autres.
  • Cliquez sur « Enregistrer les modifications« .

3) Sécurisation vis à vis de l’actualité et du mur.

  • Cliquez sur Paramètres -> Confidentialité -> Actualités et mur.
  • Ici j’ai pratiquement tout décoché, faites cela au mieux selon vos préférences personnelles.
  • Dans l’onglet Publicités Sociales, sélectionnez personne dans le menu déroulant, si ce n’est déjà fait.
  • Cliquez sur « Enregistrer les modifications« .

4) Sécurisation gobale des Applications

  • Cliquez sur Paramètres -> Confidentialité -> Applications.
  • Lisez attentivement les informations dans l’onglet « vue d’ensemble« 
  • Puis cliquez sur l’onglet « Paramètres« 
  • Ici vous tombez sur des réglages  bizarres à propos non pas de ce que vos amis peuvent voir de vous, mais de ce que les applications qu’ils utilisent ont le droit de voir.
  • Ici j’ai laissé l’accès à ma photo et à mon parcours, de manière à ce que les applications utilisées par mes amis et basées sur des montages de photos de tous leurs amis, ou sur des recherches de personnes ayant effectué le même cursus puissent tout de même fonctionner. Par contre, j’ai viré tout le reste.
  • Cliquez sur « Enregistrer les modifications« .

5) Sécurisation au cas par cas des Applications

  • Cliquez sur Paramètres -> Applications.
  • Dans le menu déroulant, choisissez d’afficher la liste de toutes les applications autorisées.
  • La liste résultante contient toutes les applications auxquelles vous avez donné des droits d’accès à votre profil.
  • Si il y en a des dizaines, je vous conseille de commencer par virer purement et simplement toutes celles qui ne servent à rien, à commencer par tous les quizz débiles dont le résultat vous a laissé dubitatifs. Enlevez aussi tous les jeux idiots, ça fera autant de temps que vous ne perdrez plus.
  • Une fois que vous avez fini votre ménage, il va falloir paramétrer les permissions de chaque application au cas par cas.
  • Application après Application, cliquez sur « Paramètres« , désactivez la publication automatique de mini actualités, sauf si vous souhaitez vraiment que lesdites actualités apparaissent dans votre profil, puis dans l’onglet profil, resserrez les paramètres de confidentialité, par exemple à « Seulement mes amis« . Selon le cas, des réglages supplémentaires peuvent apparaitre, à régler chaque fois en fonction de l’application et de vos préférences.

6) Sécurisation continue:

Nous en avons fini avec les options de paramétrage basiques du compte Facebook. Vous n’aurez pas été sans remarquer dans certains cas la possibilité de personnaliser, c’est à dire d’autoriser certaines choses à certains de vos amis, et pas à d’autres. Cela se règlera désormais au jour le jour. N’ajoutez plus d’applications qui ne servent à rien, il y a de meilleures façon de perdre son temps que d’aller sur Facebook. Et quand vous ajoutez de nouvelles vidéos ou de nouvelles photos, prenez bien le temps de régler les paramètres de sécurité pour spécifier qui aura ou pas le droit d’y accéder.

Et n’oubliez pas qu’en toute chose, le bon sens doit primer. Si vous avez des doutes a propos de la sécurité de quelque chose, abstenez vous, ou demandez l’avis de personnes compétentes ;).

Facebook (2/3) – limites et problèmes moraux

facebook

Ceci est le deuxième de mes trois articles sur Facebook, les deux autres étant: Facebook (1/3) – présentation, et Facebook (3/3) – Sécuriser son compte Facebook. Aujourd’hui nous allons parler des limites de Facebook, et de tout ce qui dérange à son propos. Les problèmes relèvent de l’addictivité du site, de la protection des données utilisateur vis à vis des personnes tierces, et de l’usage qui est fait de ces données par Facebook. Il y a également des problèmes d’ordre moral, et de viabilité à moyen terme.

Tout d’abord au niveau de l’addictivité du site. Durant les premiers mois d’utilisation, l’internaute risque de perdre un temps phénoménal sur ce site, à parcourir les profils des autres personnes, à adhérer à des groupes et à des fan clubs, et à ajouter des applications et à y jouer. En effet le site est prenant et séduisant, et tant qu’on ne s’en sera pas finalement lassé, on risque de se laisser séduire par son attractivité. Or, le problème est qu’au final, la plupart des applications ne servent strictement à rien, et que c’est du temps gâché bêtement qu’on aurait par exemple pu passer en vrai avec ses amis, ou au moins à faire des choses plus constructives.

Ensuite au niveau de la protection des donnés personnelles vis à vis des tiers. Depuis quelques mois, Facebook a fait de gros efforts pour permettre à ceux qui le souhaitent de configurer leur compte en fonction du niveau de sécurité qu’ils attendent. Sauf que les informations sont par défaut quasi publiques (Par exemple énormément d’utilisateurs laissent l’accessibilité de leurs photos à l’ensemble de leurs réseaux, incluant le réseau France). Nous verrons dans le prochain article comment renforcer la confidentialité de son compte sans perdre pour autant en ergonomie. A l’heure actuelle, environ 95% des profils Facebook sont mal sécurisés, et les informations personnelles diffusées par l’utilisateur lambda dépassent largement la sphère de connaissance à laquelle il les destine. Ce n’est pas sans poser des problèmes. Il y a eu l’affaire dont on a beaucoup parlé récemment, avec un journaliste qui a reconstitué la vie entière d’un internautre en croisant les informations qu’il avait laissé un peu partout sur internet. Il y a encore des problèmes de patrons qui consultent les profils Facebook de leurs employés, par exemple…

Enfin, il faut se demander quel usage fait Facebook de toutes ces données. Ce n’est assurément pas une société de philanthropes, et il faut bien qu’ils se remboursent quelque part. Et là où ils tirent leur épingle du jeu, c’est dans le fait qu’ils sont en train de faire ce qu’aucun gouvernement n’a pu ni osé faire: constituer une base de données mondiale sur un nombre très important d’internautes. Ce qu’aucun gouvernement ne pourrait faire sans s’attirer les foudres des associations de défense des droits de l’homme, Facebook l’a réussi, et les utilisateurs ont renseigné eux même leur fiche. Est-ce pour autant dangereux? Pas directement, a priori. Mais nul ne sait quel usage futur pourra être fait de toutes ces données. Et certains vont jusqu’à soupçonner le gouvernement américain de s’être secrètement arrogé un accès à cette base de données. D’autre encore soupçonnent des forces cachées de manipuler à dessein les mouvements collectifs prétendument spontanés de la toile à des fins géopolitiques ou stratégiques.

Au niveau des problèmes d’ordre moral, même si cela ne choque pratiquement plus personne, il reste qu’il n’est pas vraiment sain de s’exhiber sur la toile et d’y étaler sa vie privée. Dans un autre ordre d’idée, on peut se demander si le site va continuer à exister longtemps, voire comment le site peut continuer à exister encore sachant qu’il est de notoriété publique qu’il perd des dizaines de millions de  dollars chaque année.

Voila pour les inconvénients de ce type de site. Comme vous avez pu le constater, ils ne sont pas minces. Si néanmoins il vous attire encore irrésistiblement, nous verrons dans le prochain article comment le sécuriser au maximum afin de pouvoir en profiter tout en limitant autant que possible les risques de toute sortes ;).

voir aussi: Manifeste anti Facebook, et  Facebook : exhibitions et problème de vie privée.

Facebook (1/3) – présentation

facebookDans mon article précédent, je vous introduisais le Web2.0. Directe application pratique, nous allons parler dans les prochains articles de Facebook, de son attractivité, et de ses dangers. Aujourd’hui, nous allons voir principalement les points positifs, mais je vous recommanderai si vous n’êtes pas encore inscrit, d’attendre d’avoir lu les deux autres articles (Facebook (2/3) – limites et problèmes moraux, et Facebook (3/3) – Sécuriser son compte Facebook), avant de procéder à une éventuelle inscription.

Alors il faut d’abord savoir que Facebook est un des grands phénomènes du moment. Ce site vous propose de vous créer un profil en ligne, où vous expliquez qui vous êtes, et d’inviter vos amis à faire de même. En pratique, si vous êtes comme moi, les deux tiers de vos amis ont déjà un compte sur Facebook. Ensuite, et là où c’est sympa, c’est que vous pouvez publier des nouvelles sous forme de petites phrases. Par exemple « Super la soirée d’hier« , ou « mode révision activé, les examens approchent« , ou encore une citation célèbre résumant votre état d’esprit « Alea Jacta Est« . Comme tous vos amis font de même, vous êtes informés quotidiennement de ce qu’ils font, et réciproquement, ce qui est assez sympathique. Ensuite vous pouvez utiliser Facebook pour leur partager des choses qui vous tiennent à cœur, en publiant des articles, des vidéos que vous trouvez rigolotes, ou encore vos photos de vacance. Tout ça se rajoute sur votre profil. Bien sûr théoriquement seuls les gens dont vous avez certifié qu’ils étaient bien vos amis ont accès à votre profil, encore faut il que vous ayez correctement configuré les permissions, comme nous le verrons dans le troisième article.

L’un des autres atouts de Facebook, est la recherche d’amis. Tout d’abord, Facebook va vous proposer des contacts que beaucoup de vos amis connaissent, et qui sont donc susceptibles d’être vos amis pour que vous les rajoutiez ou non, selon que c’est le cas ou non. Ensuite Facebook intègre divers moteurs de recherches qui vous permettront de rechercher ceux de vos amis qui ne sont pas encore dans vos contacts, et pourquoi pas, renouer le contact avec des gens que vous avez perdus de vue depuis 10 ans.

Enfin Facebook intègre une fonctionnalité chat. Si vous l’avez activée (ce qui est le cas par défaut), vous pouvez savoir lesquels de vos amis sont connectés en ce moment, et ouvrir une petite fenêtre pour dialoguer avec eux comme sur une sorte de msn simplifié.

Ça c’était pour le principe de base. Mais en pratique, de nombreuses applications développées par des personnes externes à Facebook peuvent être ajoutées sur votre profil de manière totalement transparente, pour peu que vous les acceptiez ou alliez les chercher. Il y a des quizz de type « Pour quelle époque étais-tu fait? Réponds seulement à 5 questions et tu connaitras la réponse. C’est très enrichissant!« , des applications sous forme de petits jeux,  et un grand nombre d’autres, toutes basées sur les échanges communautaires. Il est également possible de créer des groupes, par exemple « Le groupe de ceux qui sont pour la paix dans le monde« , ou encore des fans clubs, par exemple « le fan club de Milk inc« .

En conclusion, je dirais que l’addition de tous ces atouts, et le fait que nombre de vos amis sont dedans font de Facebook un incontournable du moment. Pourtant, de plus en plus nombreux internautes suppriment leur profil, voire deviennent des adversaires acharnés de ce type de site, pour des raisons que nous verrons dans le prochain article. Pour finir, et afin de ne pas faire de pub qu’à Facebook, citons ses concurrents actuels, qui fonctionnent plus ou moins sur le même principe:

  • Les Francophones: hi5, Orkut, MySpace, Copains d’avant, Weplug
  • Les autres : LinkedIn, Friendster et Bebo

Consulter aussi à ce sujet la page de Wikipedia dédiée à  Facebook, et la faq de commentçamarche.net sur les concurrents de Facebook…