Facebook (2/3) – limites et problèmes moraux

facebook

Ceci est le deuxième de mes trois articles sur Facebook, les deux autres étant: Facebook (1/3) – présentation, et Facebook (3/3) – Sécuriser son compte Facebook. Aujourd’hui nous allons parler des limites de Facebook, et de tout ce qui dérange à son propos. Les problèmes relèvent de l’addictivité du site, de la protection des données utilisateur vis à vis des personnes tierces, et de l’usage qui est fait de ces données par Facebook. Il y a également des problèmes d’ordre moral, et de viabilité à moyen terme.

Tout d’abord au niveau de l’addictivité du site. Durant les premiers mois d’utilisation, l’internaute risque de perdre un temps phénoménal sur ce site, à parcourir les profils des autres personnes, à adhérer à des groupes et à des fan clubs, et à ajouter des applications et à y jouer. En effet le site est prenant et séduisant, et tant qu’on ne s’en sera pas finalement lassé, on risque de se laisser séduire par son attractivité. Or, le problème est qu’au final, la plupart des applications ne servent strictement à rien, et que c’est du temps gâché bêtement qu’on aurait par exemple pu passer en vrai avec ses amis, ou au moins à faire des choses plus constructives.

Ensuite au niveau de la protection des donnés personnelles vis à vis des tiers. Depuis quelques mois, Facebook a fait de gros efforts pour permettre à ceux qui le souhaitent de configurer leur compte en fonction du niveau de sécurité qu’ils attendent. Sauf que les informations sont par défaut quasi publiques (Par exemple énormément d’utilisateurs laissent l’accessibilité de leurs photos à l’ensemble de leurs réseaux, incluant le réseau France). Nous verrons dans le prochain article comment renforcer la confidentialité de son compte sans perdre pour autant en ergonomie. A l’heure actuelle, environ 95% des profils Facebook sont mal sécurisés, et les informations personnelles diffusées par l’utilisateur lambda dépassent largement la sphère de connaissance à laquelle il les destine. Ce n’est pas sans poser des problèmes. Il y a eu l’affaire dont on a beaucoup parlé récemment, avec un journaliste qui a reconstitué la vie entière d’un internautre en croisant les informations qu’il avait laissé un peu partout sur internet. Il y a encore des problèmes de patrons qui consultent les profils Facebook de leurs employés, par exemple…

Enfin, il faut se demander quel usage fait Facebook de toutes ces données. Ce n’est assurément pas une société de philanthropes, et il faut bien qu’ils se remboursent quelque part. Et là où ils tirent leur épingle du jeu, c’est dans le fait qu’ils sont en train de faire ce qu’aucun gouvernement n’a pu ni osé faire: constituer une base de données mondiale sur un nombre très important d’internautes. Ce qu’aucun gouvernement ne pourrait faire sans s’attirer les foudres des associations de défense des droits de l’homme, Facebook l’a réussi, et les utilisateurs ont renseigné eux même leur fiche. Est-ce pour autant dangereux? Pas directement, a priori. Mais nul ne sait quel usage futur pourra être fait de toutes ces données. Et certains vont jusqu’à soupçonner le gouvernement américain de s’être secrètement arrogé un accès à cette base de données. D’autre encore soupçonnent des forces cachées de manipuler à dessein les mouvements collectifs prétendument spontanés de la toile à des fins géopolitiques ou stratégiques.

Au niveau des problèmes d’ordre moral, même si cela ne choque pratiquement plus personne, il reste qu’il n’est pas vraiment sain de s’exhiber sur la toile et d’y étaler sa vie privée. Dans un autre ordre d’idée, on peut se demander si le site va continuer à exister longtemps, voire comment le site peut continuer à exister encore sachant qu’il est de notoriété publique qu’il perd des dizaines de millions de  dollars chaque année.

Voila pour les inconvénients de ce type de site. Comme vous avez pu le constater, ils ne sont pas minces. Si néanmoins il vous attire encore irrésistiblement, nous verrons dans le prochain article comment le sécuriser au maximum afin de pouvoir en profiter tout en limitant autant que possible les risques de toute sortes ;).

voir aussi: Manifeste anti Facebook, et  Facebook : exhibitions et problème de vie privée.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Facebook (2/3) – limites et problèmes moraux »

  1. Ping : Facebook (1/3) - présentation « Aldian’s Blog

  2. Ping : Facebook (3/3) - Sécuriser son compte Facebook « Aldian’s Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s